Le frelon asiatique : reconnaître, signaler et sécuriser

Services incendie
Campagne d'information
Depuis que la présence de plusieurs nids de frelons asiatiques a été signalée et confirmée cette année, le Centre fédéral de connaissances pour la Sécurité civile (KCCE) a diffusé aux différentes zones de secours belges une directive provisoire concernant la neutralisation de cette espèce animale.
Nids de frelon asiatique

Reconnaître, signaler et sécuriser

Lors d'interventions visant à détruire des nids de guêpes, il importe que les pompiers parviennent à  reconnaître le type de guêpes et, dans le cas d'un nid de frelons asiatiques, qu'ils le signalent aux experts de l'Université de Gand (UGent), à l'Instituut voor Natuurbehoud- en Bosonderzoek (INBO) et au Centre wallon de Recherches agronomiques (CRA-W). Par ailleurs, les pompiers doivent uniquement sécuriser les environs du nid. Etant donné que la neutralisation d'un nid de frelons asiatiques requiert une autre approche qu'une destruction classique d'un nid de guêpes, elle est encore effectuée actuellement par une équipe d'experts. A terme, il s'agira de mettre en place, au sein du réseau des pompiers, une équipe composée de spécialistes qui seront chargés de neutraliser ces nids. Le Centre de connaissances pour la Sécurité civile s'occupera de coordonner le lancement de ce réseau, en collaboration avec l'organisation des services d'incendie.

                         Frelon asiatique                                                                Frelon européen

Le frelon asiatique

Le frelon asiatique est une espèce invasive qui peut se développer rapidement. Au printemps, après son hibernation, une reine fait son premier nid, qui dans 70% des cas est abandonné en été pour un nid secondaire définitif à un autre endroit. Les nids secondaires sont souvent situés au sommet de hauts arbres (+ de 10 m) et sont difficilement accessibles via une échelle ou un élévateur. À la moindre perturbation du nid, les frelons sont alertés et peuvent quitter le nid très rapidement pour attaquer.

Les meilleurs résultats de destruction de nids ont été enregistrés en France et en Wallonie, à l'aide d'une longue hampe télescopique (jusque 30m) équipé d'un système antiblocage. Les moyens de protection classiques s'avèrent eux aussi insuffisants. Dans la mesure où ce frelon peut projeter son venin en direction de son assaillant, il est nécessaire d'avoir une protection oculaire et une protection des voies respiratoires.

Le frelon asiatique attaque nos ruches et les vide partiellement. Les autorités et les propriétaires de terrains dans les Etats membres de l'UE partagent la responsabilité de maîtriser autant que possible cette espèce animale.

Plus d'infos

Téléchargez la directive provisoire “Frelon asiatique en Belgique”.